Qui est en ligne

Le sucre: Ami ou faux ami ? / Bar des sciences exceptionnel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
27-01-2016
TODO supply a title

Vendredi 29 janvier 2016, 19h00

Image
crédit lobbycratie.fr

à la Médiathèque Jacques Prévert
6 passage Jacques Prévert
92700 COLOMBES

Le sucre: Ami ou faux ami ? Bar des Sciences exceptionnel

Vanessa Gouyot Michel Crepin
dieteticienne-nutritionniste à la clinique du Landy à Saint-Ouen professeur d'oncologie à la faculté de médecine, Université Paris 13 de Bobigny (INSERM)

Barbes à papa, berlingots, bonbons, caramels, confitures, meringues... Le sucre, source de tous les délices !

Connu depuis l’Antiquité, le sucre de canne a été utilisé comme médicament jusqu’au XVIIème siècle. Rare et précieux, il était réservé aux plus riches. Ce n’est qu’ au XVIIIème siècle que le sucre est entré dans la cuisine, avec l’intensification de l’exploitation de la canne à sucre dans les Antilles et l’Amérique du Sud. Il est devenu un ingrédient indispensable de la cuisine et de la pâtisserie. Le développement de la betterave sucrière a démocratisé sa consommation en Europe lors de la révolution industrielle, aux XIXème et XXème siècles.

De canne ou de betterave, le sucre est aujourd’hui largement utilisé par l’industrie agroalimentaire et présent à la fois dans toutes sortes de produits, sucrés ou salés. Le risque, c’est qu’une alimentation trop riche en sucre peut entraîner du surpoids et de l’obésité chez les enfants et adolescents, du diabète, des maladies cardiovasculaires et certains cancers chez les adultes. Sans oublier les caries ! Manger moins de sucre est donc un enjeu de santé publique.

Entre plaisir et risque, comment consommer au mieux cet ami…. ou faux ami ?

Dernière mise à jour : ( 27-01-2016 )
 
< Précédent   Suivant >

Côté BAR...

Les règles du jeu pour que nous puissions nous enivrer de connaissances au café du Pont-neuf, bien au chaud, dans une ambiance agréable, et où nous pouvons stocker notre matériel en toute sécurité :

6€ pour toute 1ère consommation (café, thé, soda, bière, verre de vin…) ;

10€ pour toute 1ère consommation d'un niveau supérieur (whisky, gin, porto, grandes bières..) ;

cette majoration de la première consommation vaut même si elle accompagne un plat.

Pour le reste, tous les sourires que vous pourrez faire aux serveurs qui se démènent seront gratuits !